Etat des grains déposés au couvent des Cordeliers et distribués aux boulangers pour en faire des pains de munition.Idem de ceux prêtés au Connétable de Castille.Id. de ceux pris au château de Gevry, avec l'ordre de la Cour à ce sujet, et la requête d'Etienne Chapuis receveur de Gevry.Compte du blé reçu par le boulanger Madeux et par lui converti en pain de munition, avec une requête de sa veuve pour avoir paiement d'un reliquat de 730 livres de pain (chaque mesure rendait 24 livres).Avec un billet du Sr Ozanne priant la demoiselle de S. Mauris de délivrer à certains boulangers 3 bichets de blé en promettant paiement.

FA 1249 , 1595